20120126 - Taxidermie - Gyorgy Palfi - 2006 - Hongrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

20120126 - Taxidermie - Gyorgy Palfi - 2006 - Hongrie

Message  Scorpio Killer le Jeu 9 Fév - 18:00

http://www.imdb.com/title/tt0410730/

Présents : Black Mamba, Leatherface, Pink Watcher, Tao, Scorpio Killer
lieu: sur la TV de Pink Watcher

Mail de Pink Watcher :
et bien je dirais que plus on y repense, plus on s'aperçoit qu'il était classe.
La réalisation est soignée, avec de belle transitions entre les scènes, entre la réalité et le phantasme. (Au fait, je n'ai pas compris pourquoi le sportif (champion du monde a l'épreuve saucisse-lentille) est né avec une queue de cochon?). Une ambiance franchement glauque avec des pointes d'humour. C'est vrai que nous ne sommes pas trop habitués aux codes du cinéma de l'Est, et que nous aurions été bien plus à l'aise avec un jeux d'acteur Coréen. Mais je crois que c'est juste la question de notre habitude, et non pas de la qualité intrinsèque du film.
Au fait, j'ai compris pour la première scène : il absorbe la chaleur de la bougie, et il éjacule une flamme

_________________________________
Mail de Black Mamba :
Pour la queue de cochon, ben en fait je sais pas si vous avez remarqué mais il y avait toujours une ambiguïté sur la paternité ... pour la ère génération, on peut se demander qui est le père, le légitime ou le "gros cochon"... d'où la queue.. pareil pour la 2ème génération, le légitime ou le pote qui baise sa femme le soir de leur mariage... En fait à la 3ème génération,le fils plus intelligent que ses pères décide de mettre un terme à cette descendance dégénérée de manière peu conventionnelle ! Le film n'était pas toujours trés ragoutant, quelques scènes de vomi bien dégueu..., on devait être assez loin de la délicatesse de Haydn ou Brahms... mais bon c'était pas mal du tout.

___________________________________

Report :

Le film est donc très étrange, dans sa réalisation, entre réalisme et onirisme, dans son scénario, qui apparaît parfois comme chaotique.
Souvent on ne sait plus si ce qu'on voit est la réalité ou un rêve.
3 générations d'hommes se succèdent à l'écran, un militaire obsédé sexuel et frustré, son fils champion de course à la bouffe, et le petit-fils, taxidermiste.
Ce qui est difficile à voir, quand on n'est pas hongrois, c'est la dimension culturelle et historique du film.

Les trois hommes représentent trois âges de la Hongrie.

La perversité sexuelle du grand-père correspond à la folie nazie, un peu comme dans Salo ou les 120 jours de Sodome de Pasolini.
L'acmé de sa perversion, baiser le cochon, précède de peu sa mort. Tout comme l'apogée du nazisme en Hongrie fut suivie de sa chute début 45.
Il meurt avant la naissance de son fils car le nazisme meurt avant la mise en œuvre du communisme, qui donnera une nouvelle constitution au pays, mais seulement en 1949.
Son fils ne portera d'ailleurs pas le même nom que lui (Balatoni au lieu de Morozsgoványi).
Le communisme, en Hongrie, vient après le nazisme, avec une discontinuité (45-49).

Le fils représente l'élite du communisme hongrois. Il est opulent, sa femme est grosse (symbole de réussite sociale).

Puis vient le troisième âge de la Hongrie, avec l'avènement du capitalisme (en 1990). Là, il n'y a pas discontinuité, le pays conserve sa constitution de 1949. Le père connaît donc son fils. L'élite communiste est toujours présente dans le capitalisme, toujours puissante, elle s'appuie sur lui pour demeurer riche.
La jeune génération est donc toujours sous pression pour faire vivre les anciens d'une autre époque (le petit-fils va au supermarché acheter la nourriture pour son père).
Les femmes, l'argent, l'opulence, sont partis aux USA, le petit-fils est solitaire. Cela représente les grosses compagnies, la finance internationale, qui prennent l'argent du pays.
La jeune génération est désespérée, sans futur. Elle doit trimer pour payer les dettes laissées par les communistes, sous les ordres du capitalisme mondial.

La Hongrie est aujourd'hui faible, comme le corps du taxidermiste. Elle est mourante, appelée à disparaître, et voudrait pouvoir conserver l'existant dans son état actuel, comme un taxidermiste veut empêcher la destruction des corps.

C'est un film désespéré sur l'Histoire, la vie et la mort d'une nation qui fut glorieuse et qui aujourd'hui apparaît comme n'ayant pas d'avenir.

Pas mal non ?
Je vous rassure je n'ai pas trouvé ça tout seul ;-) J'ai lu des articles sur le film écrits par des hongrois (en anglais)


avatar
Scorpio Killer
Admin

Messages : 52
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum